We're sorry but your browser is not supported by Marsh.com

For the best experience, please upgrade to a supported browser:

X

RECHERCHES ET BULLETINS

Cinq mesures pour retourner sur le campus durant une pandémie

 


Alors qu’un nouveau semestre commence, un nombre croissant de collèges et d’universités choisissent de renoncer à des cours en présentiel pour limiter la propagation de la COVID-19. D’autres accueilleront à nouveau les étudiants après avoir passé des mois à élaborer des plans pour retourner sur le campus en toute sécurité, notamment en établissant de nouveaux processus et protocoles de nettoyage pour les personnes infectées.

Toutefois, comme le nombre de cas quotidien de COVID-19 continue d’augmenter dans de nombreux endroits et communautés, demeurer ouverts peut devenir un défi pour les campus. Même les écoles dotées des meilleurs plans doivent se préparer à une hausse de cas et disposer d’une stratégie pour repérer les infections, contrôler la propagation et résoudre agilement les problèmes connexes.

Alors que la nouvelle année universitaire commence, les entités d’enseignement supérieur doivent envisager les mesures suivantes pour faire face à cette période sans précédent :

  1. Cerner les cas de façon proactive. Se préparer à une éventuelle épidémie sur le campus qui pourrait submerger les ressources des autorités sanitaires locales, entraînant un retard dans l’identification des sujets-contacts. Les écoles doivent être en mesure de repérer et d’isoler rapidement les personnes infectées, de mettre en quarantaine les personnes avec qui elles ont eu des contacts étroits et, dans le pire des cas, de revenir à l’enseignement en ligne. Pour identifier rapidement les tendances inquiétantes, les établissements d’enseignement supérieur devraient envisager d’effectuer leurs propres tests auprès des étudiants et du personnel.
  2. Restez à l’affût des tendances. L’analyse des taux d’infection propres aux campus devrait permettre aux écoles de déterminer à quel moment les infections deviennent incontrôlables et s’il faut modifier leur plan de façon proactive pour limiter la propagation. Grâce à son accès aux données, notamment aux horaires de cours et aux lieux de résidence, le personnel de l’école peut retrouver efficacement les sujets-contacts – dans les résidences et les milieux scolaires – et prendre des mesures pour freiner la propagation. De nombreuses écoles ont désigné du personnel qui recevra une formation sur la recherche de contacts.
  3. Envisagez d’accroître les services de consultation. Les écoles qui réservent des logements pour isoler les étudiants infectés et les personnes en quarantaine doivent prendre conscience des effets psychologiques qui peuvent découler du confinement dans une petite pièce pendant une période pouvant aller jusqu’à 14 jours, surtout chez les étudiants déjà vulnérables. Les autorités scolaires doivent clairement communiquer la disponibilité des services de consultation, qui peuvent être offerts au moyen de session de clavardage vidéo individuelle ou de groupe.
  4. Cerner les risques connexes. Au cours de la pandémie, d’autres risques clés ont émergé et pourraient présenter des menaces supplémentaires à mesure que les écoles rouvriront leurs portes, pouvant même interférer avec la COVID-19. La principale inquiétude est la possibilité de manifestations et de troubles civils avant et après les prochaines élections. Il faut rester vigilant face à ces risques et trouver un équilibre entre le souhait des étudiants de manifester et de se rassembler, et le besoin de limiter la propagation de la COVID-19 ainsi que d’assurer la sécurité des campus.
  5. Rechercher une amélioration continue. Les organisations de tous les secteurs ont dû s’adapter à des circonstances en constante évolution et il est peu probable que la situation change bientôt, ce qui exige de la souplesse. Les cadres supérieurs doivent effectuer régulièrement des exercices de simulation et élaborer des plans d’urgence pour diverses situations éventuelles. Par exemple, il faut réfléchir à ce qu’il faut faire si les logements réservés à la quarantaine et à l’isolement approchent de leur pleine capacité ou si les parents sont réticents à accueillir un étudiant potentiellement infecté à son retour à la maison.

À mesure que la pandémie se poursuit, le semestre d’automne présentera de nouveaux défis inattendus pour les collèges et les universités. Afin de protéger les étudiants et le corps professoral, il est impératif que les autorités scolaires prévoient l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 sur le campus et se préparent à agir en conséquence.